Qu’est-ce que le service civique ?

Les ambitions du service civique :

  1. Permettre aux jeunes qui le souhaitent de s’engager dans une mission d’intérêt général, en faveur de la collectivité,
  2. Développer leur sens civique et de participer à leur insertion sociale et professionnelle,
  3. Permettre aux jeunes de recevoir et de transmettre le sens des valeurs républicaines, de contribuer au maintien et à la reconstruction du lien social et de compléter leur propre formation.

 

(Photo : Mathilde Duez, première volontaire au service civique à l’ unité locale de Saint-Omer, en mission d’assistance envers les migrants.)
(Photo : Mathilde Duez, première volontaire au service civique à l’ unité locale de Saint-Omer, en mission d’assistance envers les migrants.)

Ce qu’il faut retenir en quelques points :

  1. Ce dispositif s’adresse aux jeunes âgés de 16 à 25 ans, résidant en France de façon régulière et continue depuis plus d’un an.
  2. Quels sont les secteurs concernés ? les délégations départementales et les unités locales, les établissements.
  3. Les volontaires s’engagent pour une durée de 6 à 12 mois. La durée hebdomadaire de leur mission est d’au moins 24 heures.
  4. Les volontaires sont accueillis dans le cadre de missions d’intérêt général agréées par l’agence de service civique Le jeune ne pourra pas en aucun cas être affecté à des missions relevant habituellement de l’activité salariée de l’association.
  5. Un tuteur assure au sein de la structure un suivi individualisé et régulier des jeunes durant leur mission.
  6. Les volontaires bénéficient d’une formation civique durant leur mission.

Combien cela coûte ?

Les jeunes perçoivent une indemnité mensuelle répartie ainsi :

470,14€ versés directement par l’État au volontaire 106,94€ de prestation complémentaire versés par la structure d’accueil au volontaire (par chèque ou par virement)

Certains volontaires pourront, si leur situation financière ou sociale le justifie, bénéficier d’une bourse supplémentaire de l’État de 107,03€/mois.

L’État prend en charge l’intégralité du coût de la protection sociale du volontaire, au titre des différents risques (maladie, maternité, famille, vieillesse,…). L’ensemble de la période de service civique est validée au titre de la retraite.

En bref, la structure d’accueil (unité, délégation ou établissement) aura à sa charge : le montant de la prestation complémentaire versée au volontaire, le coût éventuel de la formation technique du volontaire (au titre de la préparation à la mission), de la formation aux valeurs humanitaires, et aux gestes qui sauvent (PSC1), les frais liés à l’activité du volontaire (poste de travail, frais de transports éventuels, matériel …)

en savoir plus…